Allocution de fin de session Club des Sommets

Par Daniel Hart

J'ai préparé une adresse à l'occasion de la dernière rencontre de la saison du club de marche. La première chose que je tiens à souligner, c'est un privilège que nous nous accordons chaque samedi matin de nous retrouver avec Fernand au mont Saint-Hilaire afin de faire une randonnée qui nous conduit à l'un ou l'autre des sommets.
Plus qu'une activité physique qui requiert une certaine endurance, c'est un ressourcement, c'est une véritable ascension, un retour à l'essentiel. Les bienfaits et le mieux-être que procure la marche ont une valeur inestimable. J'en ai pour preuve la bonne humeur qui se lit sur les visages ici à chaque semaine.
Même si parfois certains resteraient plus longtemps au lit le samedi matin plutôt que de se rendre ici, la motivation de marcher finit toujours par nous gagner parce qu'on sait ce que l'on retirera de la randonnée bénéfique avec le club. Le grand responsable de cette réalisation, bien sûr, c'est Fernand. Un homme de mérite. Son ouverture aux autres, sa joie de vivre, sa nature chaleureuse, son humour, sa générosité, sa patience, sa tolérance, le fait-surtout-qu'il ne se prend pas au sérieux sont toutes des facettes de sa personnalité pour lesquelles nous l'apprécions à juste titre. Il est une véritable source d'inspiration en soi. J'ajouterai que c'est à titre de fournisseur officiel du Château Fernand que nous le préférons-du moins à nos dîners de fins de session du club.
Pour conclure, je me fais le porte-parole de tous ceux et celles assis à cette table pour t'exprimer, Fernand, notre gratitude, notre appréciation et notre reconnaissance à ton endroit. Nous avons tous hâte de nous retrouver au mois de septembre prochain pour entendre notre « cri de ralliement» : Bienvenue au club des...
Le samedi 15 juin 2002

Reproduction interdite sans autorisation